Comment passer aux shampoings sans silicones ?

Passer aux shampoings sans silicones, c’est un peu comme donner une seconde vie à ses cheveux : une chevelure en pleine santé, avec un max de brillance et un touché 100% naturel. Bref, des cheveux de rêve.

Mais avec tout ce qu’on peut entendre sur la transition vers des shampoings sans silicones, on comprend la peur de certain.e.s de se lancer. Spoiler Alert : En réalité c’est loin d’être compliqué, il suffit simplement d’être bien préparé.e.s ! Alors sortez de quoi noter, parce qu’on va vous donner toutes les clés pour une transition sans pépins ;) On vous explique les bienfaits de la transition vers des shampoings sans silicones et on vous partage nos 8 conseils pour vous aider à vous lancer ! 

Shampoings sans silicones

1- Pourquoi choisir des shampoings sans silicones ?

Commençons par la base : Les silicones, kesako ?

Avant de parler conseils, il semble important de poser les bases sur les silicones. Savez-vous ce que c’est et quels sont leurs effets sur vos cheveux ?

Les silicones sont des matières “plastiques” fabriquées synthétiquement à partir de silicium, un composé minéral qu’on retrouve notamment dans le sable. On en trouve dans la composition de nombreux shampoings, pour faciliter le démêlage et donner plus de brillance. Mais ils ne sont bons ni pour votre crinière et ni pour la planète.

Commençons par vos cheveux. S’ils sont plus brillants et ont moins de fourches après avoir utilisé un shampoing contenant des silicones, ce n'est en réalité qu'une impression. Les silicones n'apportent pas véritablement de soin aux cheveux, ils se fixent simplement autour des fibres capillaires pour en améliorer l'apparence. En d'autres mots, ils ne font que camoufler la réalité.

Et en plus, ils empêchent les autres soins de faire leur travail d'hydratation et de réparation. Résultat, vos cheveux finissent par s'assécher et ont souvent tendance à graisser très vite. Bref, ils n'apportent rien de bon à vos cheveux.

Et concernant la planète ? Avec tous les cosmétiques à rincer que nous utilisons chaque semaine à l’échelle mondiale, de grandes quantités de silicones sont déversées dans les eaux usées, qui finissent ... dans nos océans. Les silicones ne sont pas biodégradables, et ils sont très toxiques pour la faune et la flore

Comment repérer les silicones dans vos shampoings ?

On le sait, ce n’est pas toujours facile de savoir où se cachent les silicones parmi toute cette liste d’ingrédients aux noms incompréhensibles. Vous pouvez les identifier en repérant les noms se terminant en –icone, -thiconol, -siloxane ou encore -silane.

En voici quelqu’uns des plus utilisés dans les formules de shampoings, et qui ne sont pas solubles dans l’eau : Diméthicone, phenyl trimethicone, cyclomethicone, dimethiconol, amodimethicone

Shampoings sans silicones

2- Comment réussir sa transition vers les shampoings sans silicones ?

Pour éviter de finir avec des cheveux secs et emmêlés durant votre transition, on vous a préparé un petit guide. Avec ces 8 conseils, votre transition vers les shampoings sans silicones sera un véritable jeu d’enfant !

Conseil n*1 : On commence par une détox capillaire avec un soin de clarification

Cette première étape est optionnelle mais permet de commencer sa transition sur de bonne base ! La clarification capillaire késako ?

C’est un soin qui va venir nettoyer votre cuir chevelu en profondeur et retirer tous les résidus de produits qui se trouvent sur vos cheveux. En quelque sorte, il permet de faire un grand nettoyage pour recommencer de zéro.

On a une recette maison ultra facile qu’on peut réaliser avec de l’argile blanche ou montmorillonite verte, et de d’eau. Oui, oui c’est tout ! Il vous suffit de mélanger jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse.

On l’applique ensuite sur l’ensemble de sa chevelure bien humidifiée, en prenant le temps de bien masser le cuir chevelu, puis les longueurs, en terminant pour les pointes. On recommande de laisser le masque poser 30 minutes, cheveux couverts, car avec la chaleur le soin est encore plus efficace. Il suffit ensuite de rincer et de se laver les cheveux avec son nouveau shampoing sans silicone ! Tadaa vous avez accomplie la première étape de votre transition (yeah!)

PS : comme ce soin vient laver en profondeur, il peut être un peu asséchant, c’est pourquoi nous vous conseillons de bien hydrater vos cheveux après cette étape. 

Conseil n*2 : On ne change pas sa routine du tout au tout du jour au lendemain  

Au début on est super motivé.e.s , et on veut changer toute sa routine d'un coup. Mais croyez nous, ce n’est vraiment pas la meilleure idée. Alors on y va tranquille, one step at a time !

Pour une transition tout en douceur, on vous conseille de changer les produits de votre routine un par un. Par exemple, vous pouvez commencer par changer votre shampoing habituel par un shampoing sans silicones. Puis après quelques lavages, vous pourrez changer votre après-shampoing, puis votre masque, vos soins coiffants ...

Conseil n*3 : On coupe pour repartir sur de bonnes bases

Plus naturel ne veut pas dire miraculeux.

Une fois débarrassés de tout silicone, vos cheveux peuvent se révéler un peu plus ternes et abîmés qu’à leur habitude. C’est tout à fait normal : il n'y a plus rien pour cacher toutes ces années de brushing, coloration et manque d'hydratation. Alors pour reprendre sur de bonnes bases, on prend son courage à deux mains, et on coupe tout ce qui est abîmé, ils repousseront en meilleure santé. Après tout, c'est bien pour avoir des beaux cheveux plein de vie qu'on fait cette transition non ? 

Conseil n*4 : On s'arme de patience et de détermination

Même en appliquant nos conseils précédents, il se peut que votre transition ne soit pas toute rose. Très souvent, les cheveux ont tendance à graisser plus vite que d'habitude. Et oui pour eux aussi, le changement de routine n'est pas facile ! Et c'est là qu'il ne faut pas tomber dans le piège du lavage trop fréquent.

Pour espacer vos shampoings sans avoir les cheveux poisseux, vous pouvez compter sur votre plus fidèle compagnon : le shampoing sec ! Notre chouchou, le shampoing sec Savon Stories est un véritable sauveur. Il absorbe le sébum et donne un max de volume : un véritable coup de frais dans les cheveux. Ce qui le rend parfait, c’est qu’il est contenu dans un packaging sans plastique.

Shampoings sans silicones

Conseil n*5 : On chouchoute ses cheveux

On limite au maximum les sources de chaleurs : sèche cheveux, lisseur ... pour éviter de fragiliser encore plus vos cheveux. Et si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, optez pour la chaleur froide/moyenne de votre sèche cheveux pour limiter les dégâts.

Il est également conseillé de brosser régulièrement ses cheveux pour les débarrasser des poussières, masser le cuir chevelu et répartir le sébum, afin de nourrir naturellement votre chevelure. Et pour se faire, on n'utilise pas n'importe quelle brosse. On dit adieu aux brosses en plastique avec des picots qui cassent les cheveux, et bonjour aux brosses en poils naturels, beaucoup plus douces pour votre crinière. Coucou la brosse en bois 100% naturelle Tek ! On la kiff parce qu’elle respecte vos cheveux en les démêlant en douceur ainsi que la planète !

Et si malgré le sébum vous sentez votre chevelure asséchée, vous pouvez faire des bains d'huile pour les nourrir en profondeur. L'huile de coco est particulièrement efficace; il suffit de la laisser poser sur vos longueurs pendant plusieurs heures avant de procéder au lavage de vos cheveux avec votre shampoing sans silicones. 

Conseil n*6 : On choisi bien son shampoing (et tous les produits de sa routine)

Il faut choisir un shampoing sans silicones adapté à son type de cheveux : normaux, secs, gras, lisses, bouclés, crépus ... et qui contient des tensioactifs doux !

Pour nous, le shampoing doux Umaï reste indétronable ! Déjà on kiff son format solide, écologique et économique, et sa formule ultra clean de 11 ingrédients seulement ! Il est tellement doux qu’il convient à tous les types de cheveux, même si vous avez le cuir chevelu sensible.

Et si vous avez les cheveux gras, vous pouvez optez pour le shampoing solide Umaï version détox, parfaitement adapté pour les cheveux à tendance grasse ou sujets aux pellicules.

Shampoings sans silicones

Conseil n*7 : En cas de démêlage difficile on opte pour un rinçage au vinaigre

Débarrassés des silicones, vos cheveux peuvent se montrer plus rêches et difficiles à démêler que d’habitude. Pour leur donner un coup de boost, vous pouvez rincer vos cheveux avec du vinaigre de cidre ou de pomme. Son acidité va permettre de refermer les écailles de vos cheveux, ce qui les rendra beaucoup plus doux, brillants et surtout plus facile à dompter.

Et encore une fois la recette est on ne peut plus simple : on dilue 2 cuillères de vinaigre de cidre ou de pomme avec une bouteille d’eau, et on verse sur les cheveux. Pour profiter de tous ces bienfaits, pas besoin de rincer. Et si on ne supporte pas l’odeur du vinaigre on peut passer un coup d’eau tiède ou froide, pour un maximum de brillance.

Conseil n*8 : On se lance tenter par une cure de sébum ?

Et pour les plus courageu.x.ses, c'est aussi le moment ou jamais de se lancer dans la fameuse cure de sébum ! Mais oui vous savez, cette cure régulatrice de sébum qui permet d'espacer ses shampoings et de retrouver un max de volume, épaisseur, et brillance ?

Le principe est simple : on arrête de se laver les cheveux et d’appliquer tout produits capillaires pendant une certaine période de temps. La cure est terminée lorsque le sébum a atteint les pointes. Il faut généralement compter 3 semaines à 1 mois.

Un challenge en plus de la transition, mais ça ne nous fait pas peur !

3- On se lance ?

Avec tous ces conseils en poche, vous êtes enfin prêt à démarrer votre transition vers un shampoing sans silicones !

Oh enfin, il y a surement une dernière chose que vous vous demandez encore avant de vous lancer dans la grande aventure : cette transition, elle va durer combien de temps ?

Cela dépend de chacun, et surtout de l'état de vos cheveux. Vous devrez compter entre 1 et 6 mois, bien que cela puisse s'étendre jusqu'à 1 an si vos cheveux sont en mauvaise santé.

Et oui, il faudra être patient.e.s, mais on vous promet que le résultat en vaut largement la peine.

Si vous vous lancez dans une transition vers des shampoings sans silicones, n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience en nous écrivant sur Instagram @ilinshop ou en commentant sous l’article.

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Best sellers du mois